AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite, où es-tu ?[Rogue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« Invité »

Invité




MessageSujet: Petite, où es-tu ?[Rogue]   Jeu 2 Fév - 20:07

Poudlard - Cachots - Février 1995


    Le temps hivernal est vraiment froid et le pire c’est que le froid se ressenti tout particulièrement à un endroit bien précis se trouvant dans l’enceinte même de l’école : les Cachots. La cadette sortait de son cours de Sortilèges et Enchantements lorsqu’elle réalise qu’elle n’a plus la bague de sa mère. Hoho… Ca craint là… Abandonnant le groupe avec qui elle se trouvait, la jeune femme se précipite en courant vers la salle de Sortilèges où se trouvait l’adorable petit professeur qui se cachait derrière un livre. Ce n’est pas vraiment étonnant pour le directeur de Serdaigle. Souriante lors de cette pensée, elle s’approche de celui-ci qui mit moins de dix secondes pour reconnaître la jeune Gryffy. Camélia lui demande s’il est possible de rechercher son bijou. Le professeur l’autorise et elle se met à sa table afin de chercher la bague. Sortant sa baguette magique, elle imagine bien sa bague et elle lance le sortilège d’attraction. Avec un peu de chance… Maisssssssssss… Cela n’atteint pas ce qu’elle recherche. Dans le doute, elle le relance plusieurs fois avant que le professeur de Sortilèges lui précise qu’elle lance le sortilège correctement. Un peu déçue, la gryffy se demande où elle a pu mettre cette bague. Sachant maintenant qu’elle ne se trouve pas dans la salle de Sortilèges, elle réfléchit sur son cours précédent. Marchant tranquillement dans le quatrième étage, elle se rappelle être allé en Potions. Super, elle doit descendre dans l’endroit le plus froid et lugubre de l’école. Grimaçant, elle doit quand même y aller. Empruntant les escaliers qui n’en font qu’à leur tête, elle est obligée de jongler afin de ne pas se laisser emporter par des têtes de mules. Elle se demande même si les escaliers ne sont pas aussi têtus que son frère ainé… Ce n’est qu’un détail.

    Arrivant au hall d’entrée, elle ressent le léger froid qui se trouve dans l’immense pièce. Et oui, à force d’ouvrir les grandes portes, le froid fait descendre légèrement la température ici. Ressentant un frisson, elle se dit qu’elle aurait du mettre son écharpe. Finalement, elle s’abaisse et elle ouvre son sac pour y prendre son écharpe de Gryffondor. Camélia n’a pas plus envie de descendre plus bas mais elle tient à retrouver son droit. Prenant son courage à deux mains, elle descend les escaliers qui la séparent des sabliers et elle repère au loin son frère. Lui faisant un rapide signe de la main, elle tourne sur sa droite afin d’emprunter les escaliers immobiles qui permettent de descendre dans le sanctuaire des verts et argents. En y pensant, ils ne doivent pas être gâtés avec le froid hivernale. Quoiqu’ils doivent être aussi chauffés que dans la salle commune des rouges et or. Faudra qu’elle demande à un Serpentard par curiosité pour voir. Descendant marche par marche, elle est surprise de sentir qu’il ne fait pas si froid que ça dans les cachots. Ce n’est pas très grave… Prenant la route de la salle de Potions, elle se met à baisser la tête afin de rechercher l’objet de ses convoitises. C’est juste que sa mère risque de la disputer si elle ne remet pas la main dessus. Marmonnant entre ses dents, elle se demande où elle a bien pu le bourrer.


    « - Bordel de véracrasse, mais qu’est-ce que j’en est fais ? »

    Ce murmure fait un léger écho dans le couloir et si un serpentard passait par là, il n’hésiterait pas à venir l’embêter. Contrairement à eux, elle est tolérante mais ce n’est pas le cas de tout le monde apparemment. Bien qu’elle n’ait que treize ans, tout le monde sait qu’elle n’a pas la langue dans sa poche. Cela lui a déjà attiré des ennuis et cela n’est probablement pas terminé… Elle va devoir assumer ses paroles jusqu’à la fin de sa vie ou lorsqu’elle aura grandie. Qui sait ? Peut-être qu’elle perdra sa franchise au cours de sa vie… Tenant ça de sa mère, c’est à en douter fortement. Lily est pareille et il n’est pas rare d’entendre un différent. Mais Lily est sa mère et la jeune Mélia l’aime de tout son petit cœur d’enfant. Restant la tête baissée, elle marche lentement tout en fixant le sol et en bougeant la tête de droite à gauche de manière minutieuse. Elle cherchait effectivement quelque chose. Sur le coup, elle était un peu fâchée contre elle-même pour l’avoir perdue et elle espérait la retrouver de tout son cœur. Arrivant à un coin d’un couloir, une injure lui échappe contre elle-même. Bien que cela soit un murmure, les Cachots ont tendance à résonner… Un peu beaucoup même.

    « - Tu n’es qu’un Botruc maladroit, Mélia… »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

« Severus T. Rogue »

♦ Admin ϟ Professeur de potions, directeur de Serpentard, mangemort et membre de l'ordre.



Age : 32
Messages : 170

Baguette : 29cm, bois de lierre, rigide, ventricule de cœur de dragon.
Camp : les deux
Maison : Serpentard
Patronus : une biche

particularités : Informulés, Occlumens, Legilimens

MessageSujet: Re: Petite, où es-tu ?[Rogue]   Ven 3 Fév - 8:32

« Et elle devient plus noire naturellement ? »

« Oui monsieur… Mais il ne m’a pas encore appelé… Pourtant, je suis sur qu’il ne tardera pas à le faire. »

S’il se souvenait de lui bien entendu, mais Severus avait peu d’espoir qu’il l’ait subitement oublié alors qu’il était tout de même l’un de ses espions les mieux placés chez l’ennemi… Tout de même, être proche de Dumbledore, ça n’était pas rien… Le vieil homme resta silencieux, pensif, même, mais repris de son habituel ton calme.

« Bien… Tenons nous en au plan d’origine… »

Severus, comprenant que leur entretien était terminé, ne s’attarda pas d’avantage. Il n’aimait pas cette attitude de la part du directeur. C’était bien trop sobre, bien trop mesuré… On avait l’impression que le retours évident et de plus en plus proche du seigneur des ténèbres ne lui faisait ni chaud ni froid… Et pourtant, Severus savait que ça n’était pas le cas et plus que jamais il devait garder un œil sur le fils Potter et l’ainé Londubat. C’était sans doute ça le plus agaçant, ne pas réussir a deviner les plans et pensées de Dumbledore, parce qu’il était tel un champion d’échec et semblait avoir toujours trois coups d’avance sur l’adversaire… Mais était-ce réellement le cas ? Ou bien faisait-il juste semblant pour déstabiliser l’ennemi ? C’était un total mystère pour le professeur de Potion qui avait l’habitude d’être un mystère pour les autres, pas de se retrouver dans le même cas qu’eux… Oui, il était agacé parce que le directeur était bien plus doué que lui dans l’art de la manipulation… C’était de la jalousie pur et simple, il le savait d’ailleurs parfaitement et c’était sans nul doute pour ça qu’il taisait ce genre de sentiment.

La journée avait été des plus banales, après un court sommeil troublé par de vieux cauchemars, Severus avait dû endurer le capharnaüm de la grande salle avant d’enchainer les heures de cours, puis de retrouver le bruit incessant pour manger et retourner en cours. Il avait vu passer pas mal de Gryffondors aujourd’hui d’ailleurs, mais de toutes manières, il ne faisait pas lui-même les plannings et devait se plier aux décisions de la sous-directrice et du directeur qui mettaient tout ceci en place durant l’été. Et puis lorsqu’il en avait enfin terminé avec sa journée de cours, avant de se plonger dans les corrections des copies des élèves de première année, puis de vérifier l’état de ses stocks avant de songer aller manger un peu… Il avait donc pris le chemin du bureau du directeur pour lui faire son petit rapport habituel selon lequel Londubat était toujours aussi catastrophique en potion et que Potter était toujours aussi insupportable à ne rien écouter de ce qu’il racontait… Sa marque qui devenait de plus en plus active revenait également sur le tapis et Albus demandait généralement à la voir pour constater l’avancée des choses, comme si la marque pouvait lui dire à quel moment précisément le seigneur des ténèbres déciderait de faire totalement et réellement parler de lui à nouveau.

Après son entretient, il parcourait de nouveau les couloirs dans le sens opposé, descendant les étages de son habituel pas décidé et saccadé. Croisant de temps à autre des élèves, il n’y prêtait pas la moindre attention, pour lui, lorsqu’ils ne méritaient pas des heures de retenue pour ne pas savoir se tenir dans les couloirs en sa présence, il ne voyait aucun intérêt a s’y intéresser en dehors des heures de cours, trouvant que celles-ci étaient déjà bien trop nombreuses pour certains de ces spécimens. Severus arriva rapidement jusqu’au hall d’entrée puis s’engouffra dans les cachots avant que Poppy n’ait la mauvaise idée de remarquer, une fois n’est pas coutume, son teint pâle et son air fatigué… Il avait trente-cinq ans et aucune envie de se voir traiter comme un bébé…

Dans les cachots, il se croyait totalement seul lorsqu’il cru entendre du bruit sans pourtant réussir à déterminer les paroles que l’on prononçait mais apparemment, il n’y avait pas de dispute donc aucune raison de s’en mêler. Il partit en direction de sa salle de classe, pensant d’abord vérifier l’état des stocks puis emporter les copies dans son bureau pour les corriger… Enfin les tâcher de rouge serait un mot plus correcte… Il tomba sur une élève qu’il ne pensait pas revoir avant son prochain cours de potion, puisque de Gryffondor, lorsqu’il arriva à l’angle du couloir qui donnait sur sa salle de cours.

« - Tu n’es qu’un Botruc maladroit, Mélia… »

Severus haussa un sourcil intrigué et ne pu s’empêcher de lancer à la volée d’un air sarcastique.

« Et bien Potter on parle toute seule ?! »

Severus n’attendit aucune réponse de la part de la gamine, à tous les coups ça serait un regard noir et contrairement à ce qu’on pouvait bien penser, il n’appréciait pas forcément se voir la cible préférée de tout un collège. La seule chose qu’il aimait là dedans, était l’unique différence qu’il y avait à ne plus l’être en temps qu’élève mais en temps que professeur… Au moins, maintenant, on hésitait grandement à lui répondre vertement… Severus s’engouffra dans sa salle de cours et remarqua distraitement, en passant devant une paillasse, un objet qui ne devrait pas y être…

« Tien, tien, tien… » Marmonna-t-il en s’approchant.

Il pris entre ses doigts une petite bague… Une petite bague qui lui était vaguement familière sans qu’il ne sache réellement en quoi… La petite Potter n’était-elle pas en train de chercher quelque chose lorsqu’il était passé à coté d’elle ? Severus soupira et se rendit de nouveau à la porte de sa salle de cours avant d’interpeller Camélia.

« Potter ! Ça ne serait pas ceci que vous cherchez ? » Demanda-t-il en montrant la bague qu’il tenait devant lui, entre son pouce et son index de la main droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petite, où es-tu ?[Rogue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et si Rogue avait une famille (fanfic)
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» petite terrine de foie gras saumon lentilles
» Une petite victime qui passait par là. (Jann) (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polynectar ::  :: Pensine :: RP abandonnés-